Les adieux à Carola

Strasbourg, 1869. Afin de sauver l’honneur de sa fille Sarah, qui a succombé aux plaisirs de l’amour, Rebecca Finkelstein lui trouve un époux complaisant, Samuel Bilderberg. En contrepartie de son silence, elle le nomme gérant de l’entreprise familiale, une fabrique de bougies. Le jeune couple donne naissance à une fille, Carola, mais l’harmonie est de courte durée. Alors que Rebecca croit pouvoir mener son gendre à sa guise, ce dernier se révèle plus retors que prévu et prend un malin plaisir à troubler l’ordre établi.
Aurait-il quelques comptes à régler avec les Finkelstein ? Dès lors, le destin de cette dynastie juive alsacienne va basculer, inexorablement malmenée par les amours contrariées et les mésententes, les trahisons et la soif de vengeance… De Strasbourg à New York en passant par Munich, de la guerre de 1870 à celle de 1914-1918, puis à la montée du nazisme, la vie tourmentée d’une famille, emportée sur trois générations dans le tourbillon des sentiments et les aléas de l’Histoire.
Un roman ample et intense, empreint de fantaisie, dans lequel Martial Debriffe nous fait revivre avec passion les trois grandes périodes qui ont scellé le sort de l’Alsace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J'ai lu et j'accepte la politique de confidentialité *

Parution : 04/10/2012
ISBN : 978-2-7144-5213-9